L’UNIFFAC (Union des Fédérations de Football d’Afrique Centrale) a depuis hier un nouvel exécutif. Gustavo Dong Edu de la Guinée Équatoriale hérite de la présidence et Seidou Mbombo Njoya du Cameroun, de la vice-présidence en attendant les élections en juillet prochain.

                Gustavo Dong Edu de la Guinée Équatoriale et Seidou Mbombo Njoya du Cameroun

L’UNIFFAC était depuis l’incarcération de Patrice-Édouard Ngaïssona en décembre dernier sans président. En effet, le centrafricain déténue à la Haye est accusé de crimes contre l’humanité. Il aurait joué un rôle dans les conflits sanglants en RCA; une accusation que l’homme a toujours rejetée.

La vacance constatée, il fallait en urgence investir de nouveaux responsables. Chose faite à l’occasion de l’assemblée générale extraordinaire tenue à Malabo les 3 et 4 mars. Pour le nouvel exécutif intérimaire, il est désormais question de tirer les rênes de l’institution et de continuer à développer le football de la sous-région à travers des séminaires de formation sur l’arbitrage et la médecine sportive entre autres.

Le football féminin au sein de l’UNIFFAC…

L’ancien président y accordait déjà une valeur importante, lui qui avait permis la tenue du championnat de foot féminin en Centrafrique malgré l’instabilité en matière de sécurité. Malheureusement, les multiples reports du tournoi féminin de l’UNIFFAC ont eu raison de l’évènement qui n’a finalement plus eu lieu.

Peut-être est-ce une occasion de corriger les manquements jusque-là. Les femmes seront peut-être toutes aussi bénéficiaires des nouvelles mesures. Le bureau provisoire a 4 mois pour préparer les élections et amorcer la nouvelle ère pour l’UNIFFAC.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez ajouter votre commentaire
Veuillez inscrire votre nom ici