Alors qu’il était annoncé pour le mois de mai par le président de l’UNIFFAC (Union des Fédérations de Football d’Afrique Centrale) Patrice Edouard Ngaissona, la tenue du tournoi féminin semble avoir été mise en attente.

Le Tchad, le Congo Brazzaville et le Gabon viennent de suspendre leurs activités au sein de l’UNIFFAC. En effet, des tensions secouent l’union depuis quelques mois. Ces fédérations décrient les « irrégularités » traduites par « la délocalisation du siège et du compte bancaire de l’institution à Bangui et la nomination d’un ressortissant centrafricain aux fonctions de Secrétaire Général de l’Union en parfaite violation des dispositions statutaires » des articles 4 et 5 selon le courrier officiel des présidents des fédérations du Gabon, du Tchad et de la République du Congo.

Lesdits articles

Les articles concernés stipulent que : «  le siège de l’Uniffac est fixé à Libreville en République Gabonaise » et que « Pour la bonne marche des services de l’UNIFFAC, les fonctions des Secrétaires Généraux de l’union sont assurées par un ressortissant de l’action nationale qui abrite le siège ».

Une situation qui est balayée du revers de la main par Boney Philippe, directeur des médias et de la communication de l’institution qui rappelle que le Secrétaire général actuel Guy Marc Mokopoete bien que centrafricain n’occupe que des fonctions d’intérimaire. Sa nomination qui n’a jamais été entérinée par une Assemblée Générale a fait suite à la démission du gabonais Hyanice Bigouagou Diloussa qui occupait lesdites fonctions.

A quand l’AG ?

En marge du tournoi masculin U17 organisé en avril dernier à Yaoundé au Cameroun, une assemblée générale extraordinaire avait été programmée. Malheureusement, l’absence de certains présidents de fédérations parmi lesquels celui du Gabon n’avait pas permis la tenue d’une telle rencontre. L’AG avait donc été renvoyée au moment de la tenue du tournoi féminin.

En attendant qu’une  nouvelle date de l’Assemblée Générale Extraordinaire soit fixée et que le président de l’UNIFFAC Patrice Edouard Ngaissona sorte de son silence pour rétablir la lumière sur la situation actuelle, la tenue immédiate du tournoi féminin à Bangui semble être compromise.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez ajouter votre commentaire
Veuillez inscrire votre nom ici