C’est sous une ambiance agréable que s’est achevé hier vendredi le tournoi de la femme organisé au Parc des Princes de Bali à Douala à l’occasion de la célébration du 8 mars. La finale de football opposait Les femmes de la Délégation Régionale des Sports et de l’Education Physique du Littoral à celles de la Mairie de Douala 1er, et c’est assez logiquement que les premières se sont imposées sur le score de 4-3.

 

Angélique Touenguene, Premier Adjoint au maire de l’arrondissement de Douala 1er (en blanc et noir) et Patience Essoungou, déléguée régionale des sports pour le Littoral (en casquette rouge).

 

Un tournoi pour s’amuser et rappeler aux femmes que la pratique du sport est primordiale, c’est le pari relevé par la Mairie de Douala 1er dans le but de magnifier la femme en ce mois de mars qui lui est consacré. Le football discipline de choix au Cameroun rassemble aisément des centaines ou milliers de spectateurs. Cela explique certainement pourquoi le choix s’est porté sur cette discipline encore très exclusive pour ce tournoi de la femme.

Il n’y a d’ailleurs aucune raison de rougir de la prestation des deux équipes sur le terrain. « Un moment de cohésion sans pareil », c’est en ces termes qu’Angélique Touenguene, Premier Adjoint au maire de l’arrondissement de Douala 1er, chargé de la coopération décentralisée et de la communication décrit la rencontre.

Mao Mpondo recevant son prix d’Angélique Touenguene.

L’ambiance du Parc des Princes de Bali a montré à suffisance qu’il s’agissait bien d’une fête du sport féminin. Qui aurait cru que les dames de la Mairie de Douala 1er auraient pu tenir tête aux spécialistes que sont les femmes de la Délégation Régionale des Sports et de l’Education Physique et Sportive du Littoral ?

Le jeu offert a agréablement surpris l’assistance venue nombreuse pour l’occasion. Le match a été intéressant du début à la fin, sous les yeux de Patience Essoungou, déléguée régionale des sports du Littoral qui a montré une grande satisfaction à voir son équipe remporter le tournoi. 4 – 3 c’est le score final. A noter que des prix spéciaux ont été décernés à certaines actrices de la rencontre notamment celui de Mao Mpondo (Mairie Dla 1er) qui reçoit le trophée de la joueuse la plus âgée sur le terrain.

 

Des initiatives comme celle-ci gagneraient à être multipliés. Malheureusement le coût élevé de l’organisation n’incite pas les autres organismes à suivre le mouvement. Encore que les sponsors locaux peinent à accompagner valablement ce type d’initiatives. Mais qui sait ? Peut-être que les prochaines années réserveront de meilleurs plans pour les femmes !

 

Trophée du tournoi de la femme 2018 avec Patience Essoungou et Angélique Touenguene.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez ajouter votre commentaire
Veuillez inscrire votre nom ici