Après une performance extraordinaire au Caire qui leur a permis de conserver la couronne africaine, les Lionnes indomptables de volleyball ont vécu un tournoi qualificatif aux Jeux Olympiques très compliqué. Le Cameroun a terminé dernier de son groupe en enregistrant trois revers consécutifs. Pourtant tout n’est pas perdu pour les championnes d’Afrique…

Les volleyeuses camerounaises n’ont pas fait illusion lors du tournoi intercontinental qualificatif aux jeux olympiques disputé au Brésil du 1er au 3 août dernier. Lors de leurs trois sorties, les pouliches de Jean René Akono ont essuyé trois revers face au Brésil, à la République dominicaine et Azerbaïdjan. Le fait marquant est certainement l’incapacité à gagner le moindre set lors du tournoi. Le Cameroun a été dépassé dans tous les compartiments du jeu et s’est écroulé à chacune de ses rencontres.

Il faut souligner que l’équipe camerounaise s’est présentée à Uberlandia au Brésil amputée de quelques-unes de ses précieuses joueuses. En effet, même si Stéphanie Fotso, Sherilyn Bashorun et Christelle Nana étaient de la partie, les absences de Laetitia Moma (meilleure joueuse des championnats d’Afrique 2017 et 2019), Raïssa Nasser (meilleur libéro d’Afrique), Henriette Koulla et Yolande Amana se sont fait remarquer.

Le Cameroun a eu du mal à rivaliser d’adresse face à des sélections mieux classées et capées. Sur ses terres, le Brésil n’a pas fait de cadeaux à ses adversaires. La sélection vingt fois championne d’Amérique du Sud était simplement imbattable à domicile. Quatrième au classement mondial, le Brésil est l’une des meilleures équipes du moment et prétendant sérieux à la couronne olympique.

Quant à la République dominicaine classée huitième au rang mondial, elle regorge de nombreux talents évoluant pour la plupart dans le championnat local. Seule Azerbaïdjan aurait pu être à la portée des Lionnes si celles-ci avaient été au complet. Malheureusement pour les indomptables, l’issue du tournoi leur aura été totalement défavorable. Néanmoins, seul le premier du groupe validait automatiquement son ticket pour Tokyo 2020. Et face au Brésil et à la République dominicaine, réaliser une telle prouesse aurait relevé de l’utopie.

Hormis l’épisode brésilien, l’année 2019 aura tout de même été très positive pour les Lionnes qui en mai dernier avaient tenu tête à la France lors de matches amicaux disputés en phase aller et retour. Après s’être inclinées 0-3 face aux Bleues lors du match aller, Stéphanie Fotso et ses coéquipières s’étaient imposées 3-1 en match retour.

Pour rappel, le parcours du Cameroun lors du championnat d’Afrique de volleyball féminin Juillet 2019 reste remarquable. Grâce à des victoires sur le Botswana et l’Algérie en phase de groupes, un autre succès sur l’Egypte (pays hôte) en demi-finales et une revanche sur le Kenya en finale qui l’avait battu dans le groupe B, le Cameroun a pu s’adjuger le trophée continental pour la deuxième fois consécutive.

C’est désormais sans complexe que le Cameroun va se tourner vers le tournoi continental prévu en janvier 2020 dont le premier se qualifiera directement pour les JO. En attendant, les Jeux africains pointent à l’horizon. Fière de ses résultats récents sur le continent, la sélection camerounaise sera grande favorite au prochain rendez-vous.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez ajouter votre commentaire
Veuillez inscrire votre nom ici