Après la défaite d’entre face à la Chine, l’entraîneure principale de la sélection nationale U18 de volleyball féminin s’est exprimée. Pour elle, la défaite est due entre autres à la surmédiatisation de l’évènement qui met une pression supplémentaire à son effectif.

Pour Rose Beleng, la prestation des lionnes cadettes n’est pas réellement à critiquer. « Je ne pense pas qu’elles ont été mauvaises. Mais c’est plutôt l’adversaire qui a été meilleur. Dans la mesure où c’est une équipe qui joue très vite. Elle joue beaucoup en basket avec 2 inters. Elles sont grandes ». Plus loin, elle rappelle la surexposition médiatique qu’offre un évènement d’une telle ampleur que sa jeune sélection n’a pas encore expérimentée. « Mes joueuses ont été prises par l’ampleur de la compétition et par les flashes des projecteurs. C’est trop médiatisé et elles ne s’en sont pas encore remises. »

Le prochain match du Cameroun sera face au pays organisateur. « Contre l’Egypte on fera mieux qu’aujourd’hui. Ce sera un match à notre portée. On a vu quelques matches et comment elles jouent. L’Egypte a progressé mais de notre côté aussi. Il y a plus de probabilités que l’on dérange plus l’Egypte que la Chine aujourd’hui».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez ajouter votre commentaire
Veuillez inscrire votre nom ici