Alors que la commission électorale a rendu publique la liste des candidats à la présidence du comité exécutif de la Fédération Camerounaise de Football, force est de constater que les femmes sont aux abonnés absents. En effet, sur les sept candidatures validées, aucun nom féminin n’apparaît.

Décidément, la gestion du football camerounais reste un milieu ésotérique réservé aux seuls hommes. La dernière candidature d’une femme au poste de président de la FECAFOOT est celle de Marlène Emvoutou.  Et la spirale négative dans laquelle elle avait été enrôlée par la suite rappelle certainement de mauvais souvenirs. Ne remuons pas le couteau dans la plaie !

Pour cette nouvelle élection, aucune femme n’a osé se présenter  au poste de président du comité exécutif de la toute convoitée fédération. Sur les neuf candidatures soumises à la commission électorale, toutes ont été l’œuvre d’hommes gravitant autour du milieu du ballon rond. Sept candidatures ont validées. Joseph Antoine Bell, Emmanuel Bisong Egbe, Franck Happi, Emmanuel Maboang Kessak, Seidou Mbombo Njoya, Daniel Mongue Nyamsi, Patrick Hervé Tchinda ont tous l’ambition de présider aux destinées de l’association membre de la FIFA.

Par contre, les dossiers de Manuel Boyomo et Robert Penne ont été rejetés pour insuffisance de lettres de parrainage des délégués de l’Assemblée Généralede la FECAFOOT.

S’agissant des femmes, les deux seuls noms de la liste définitive des candidats n’interviennent que dans les représentations régionales. Céline Eko vise le Sud et Yvonne Asta le Nord. Les femmes auraient-elles peur de demander plus? Telle est la question que l’on pourrait se poser à l’heure actuelle tant la gent féminine est en retrait. Pourtant, certains s’accordent à dire qu’un nombre plus important de femmes dans un milieu rempli de « testostérone » faciliterait à coup sûr l’essor du football féminin.

Pour ce qui est des tendances, il faut également souligner que les postes de membre du comité exécutif représentant le Littoral et de membre représentant le Centre restent les plus prisés. Effectivement, cinq candidatures ont été validées dans le Centre : celles de Benoît Raoul Akini, d’Achille Essomba Many, de Michel Francois Mbida, de Saint Fabien Mvogo et de Leon Zang. Idem pour le Littoral avec John Balock, Eugene Ekeke, Bienvenu Ekoue, Gilbert Kadji et Emmanuel Loga.

Pour rappel, l’Assemblée Générale élective de la fédération camerounaise de Football est programmée pour les 11 et 12 décembre 2018 au Centre d’Excellence de la CAF à Mbankomo. Le mandat du comité de normalisation, quant à lui, court jusqu’au 16 décembre prochain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez ajouter votre commentaire
Veuillez inscrire votre nom ici