La deuxième édition des Peace Media Awards s’est tenue le vendredi 4 mai dernier à l’hôtel Hilton de Yaoundé. La cérémonie récompensait des acteurs média « sur la base des critères de responsabilité (esprit pacifique, patriotisme, et objectivité entre autres), le respect de l’éthique et de la déontologie des médias ».

Dans l’ensemble, la soirée a été structurée par le biais d’une vingtaine de catégories visant à primer des journalistes, panélistes, patrons de médias et médias. Dans la catégorie PMA Sport, deux femmes se sont illustrées. Lydie Makeda Gnotuom a reçu le trophée pour la meilleure émission de sport avec « La Nuit du Sport » qu’elle présente sur la chaîne de télévision STV. L’émission qui existe depuis un bon nombre d’années a été fortement plébiscitée par les votants.

Ghislaine Bebom, coordonnatrice de la Fenassco Ligue A et consultante de choix est également repartie avec un trophée : celui de meilleur panéliste dans des programmes à caractère sportif. L’analyste sportive qui s’illustre à travers ses prises de position très pertinentes n’en finit plus d’amasser les récompenses. Durant ces derniers mois, elle a été primée dans divers événements nationaux et internationaux à Abidjan, Yaoundé et Amsterdam entre autres.

Selon Joly Koum, promoteur du concept, les Peace Media Awards récompensent les acteurs de débats et les promoteurs de Media sur l’ensemble du territoire camerounais. Ils visent la promotion de la paix dans les contenus médiatiques. Les femmes peuvent être fières d’incarner aujourd’hui l’excellence dans la production de programmes audiovisuels dans le sport. Elles, qui ont longtemps été marginalisées dans le domaine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez ajouter votre commentaire
Veuillez inscrire votre nom ici