La sélection camerounaise de football féminin a rallié le Cameroun à la suite de sa participation au tournoi féminin COSAFA qui s’est tenu du 12 au 22 septembre dernier à Port Elizabeth en Afrique du Sud. Les lionnes malgré leur échec en finale, restent confiantes à l’approche de la CAN Ghana 2018. Elles joueront un match amical de haut vol contre la sélection de l’équipe de France dans deux semaines.

La bande à Ngono Mani reste sereine malgré un nouveau revers en finale. Le Cameroun qui n’est pas très en réussite lors des finales, est également tombé face à l’Afrique du Sud au tournoi féminin COSAFA. Revenues au Cameroun après deux semaines d’absence, les lionnes ont reçu un accueil chaleureux des autorités. Et c’est avec détermination dans la voix que Madeleine Ngono Mani, la capitaine de la sélection camerounaise a rassuré.
« On a bien voulu ramener la coupe. Malheureusement ça n’a pas été le cas. On a perdu en finale face à l’Afrique du Sud mais ce n’est que partie remise… On vous promet de continuer à mouiller le maillot, de représenter valablement les couleurs de notre cher beau pays le Cameroun dans tout le monde entier… Nous connaissons ce qui nous attend à la fin de l’année. Nous vous promettons de finir en beauté et de remporter la prochaine finale ».

Afin de parfaire sa préparation à la prochaine Coupe d’Afrique des Nations, le Cameroun disputera un match important face à la France le 9 octobre prochain. En effet, la sélection des bleues très solide est certainement l’une des meilleures au monde. Obtenir un résultat nul face à cette équipe serait hautement positif et rassurant avant de se lancer à l’assaut de son premier sacre en Afrique.

En attendant la liste de Joseph Ndoko pour cette rencontre face à la France, nous pouvons déjà relever avec satisfaction la tenue de matches amicaux dans le football féminin. Peut-être est-ce annonciateur de la mise sur pied d’un véritable calendrier uniformisé dans la catégorie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez ajouter votre commentaire
Veuillez inscrire votre nom ici