Il semblerait que le vent souffle dans le sport camerounais au gré des performances des Lions indomptables de football. En effet, après ce qu’on qualifierait de « débâcle des Lions » lors de la CAN Egypte 2019, le ministre des sports et de l’Education Physique a engagé cette semaine une restructuration de toutes les sélections nationales.

Le Lion, emblème des sélections nationales du Cameroun

Les résultats historiques du volleyball, du handball ou de toute autre discipline sportive ne font décidément pas le poids face à ceux du football. Alors que le Cameroun vient de s’adjuger une seconde couronne consécutive au championnat d’Afrique des Nations de volleyball féminin, le Pr Narcisse Mouelle Kombi a procédé hier jeudi à l’installation du « groupe de travail chargé de l’élaboration du projet de charte éthique et de déontologie des sélections nationales du Cameroun ».

L’urgence s’est, en effet, fait ressentir après l’échec des Lions à la coupe d’Afrique des Nations de football où le tenant du titre s’est fait éliminer dès les huitièmes de finale du tournoi. Nommé le 22 juillet dernier, le groupe de travail aura la lourde charge de définir les codes et conduite qui régiront dorénavant les équipes nationales du Cameroun. Le projet est mis sur pied à l’attention du staff technique et administratif des sélections et des différents acteurs sur le terrain que sont les joueurs et athlètes. Celui-ci servira également aux différentes fédérations qui chapeautent lesdites sélections.

Les résultats obtenus dans le volleyball, le judo ou handball masculin et féminin n’ont jamais autant remis en question les modes de fonctionnement des sélections. Seul le football est pour l’instant capable d’aboutir à des changements aussi radicaux dans le système en vigueur et ce n’est pas la ferveur remarquée lors de la dernière Coupe du monde féminine de la FIFA qui nous contredira. Les Lionnes qui ont atteint les huitièmes de finale de la compétition mondiale avaient connu quelques turpitudes avant leur départ pour la France en mai dernier.

Ce projet de charte va –t-il résoudre tous les problèmes du sport camerounais ? Loin de là. Toutefois l’initiative, même si elle semble répondre à une urgence constatée dans le football, devra permettre à toutes les sélections du pays de s’arrimer à des valeurs communes de respect et patriotisme. Un accent devra également être mis sur le plan organisationnel des différentes sélections afin d’éviter dans le futur des sons de cloches dissonants, réels facteurs de déstabilisation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez ajouter votre commentaire
Veuillez inscrire votre nom ici