Soutenir des jeunes filles et garçons de 8 à 14 ans sur le double plan sportif et scolaire, c’est l’initiative du centre de formation Kafreij France Cameroun qui organisera dès ce 1er septembre des tests de recrutement à Yaoundé.

 

Les tests se feront au stade de la prison centrale de Kondengui à Yaoundé sans distinction du genre. En effet, les jeunes filles et garçons auront la possibilité de faire montre de leur talent et d’avoir ainsi la chance d’envisager très tôt une réelle carrière dans le football. A l’origine de ce projet, l’agent Eric Kamdem s’est entouré de collaborateurs bien aguerris.

Les modèles que sont Ajara Njoya ou Aboudi Onguene chez les femmes et Samuel Eto’o ou Christian Bassogog chez les messieurs suscitent bien de l’espoir chez les jeunes. C’est pourquoi débutants, poussins, benjamins et minimes sont concernés par les recrutements prochains. Il faut également préciser que les enfants démunis sont la première cible de l’action qui a pour but de favoriser leur intégration sociale et scolaire.

Montrer la voie en optant pour le sport-études est désormais le leitmotiv de nombreux centres de formation qui s’arriment tant bien que mal au modèle européen. A cet effet, l’initiative de la Kafreij permettra à coup sûr de repérer de nouvelles pépites issues des quartiers.

Et d’après le directeur technique du centre Athanase Nguemba Oloa, également coach de Canon Filles de Yaoundé, les jeunes enfants ne « débourseront aucun frais en dehors de l’achat de leur tenue d’entrainement ». Rendez-vous est donc pris dès ce 1er septembre à Yaoundé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez ajouter votre commentaire
Veuillez inscrire votre nom ici