Ce 24 janvier, il n’est point question de pleurer sur le sort des femmes en faisant des comparaisons avec celui des hommes. Oui, les femmes restent moins bien payées. Oui, elles ont moins d’exposition média que leurs homologues masculins. Même les femmes journalistes de sport sont moins bien loties que leurs confrères. Cependant, 2019 ne sera pas l’année des plaintes, mais plutôt celle de la révolution.

La journée internationale du sport féminin est célébrée ce 24 janvier. Une journée qui donne l’occasion de se pencher sur la situation des femmes dans le sport. En effet, la révolution des femmes est en marche. Une révolution qui est marquée par l’engouement déjà palpable des grandes échéances sportives féminines au programme.

La France accueille dès le 7 juin prochain, la Coupe du monde féminine de la FIFA. Jamais un évènement de ce genre n’avait semblé si attendu. Les 170 000 billets mis en vente pour la première phase lancée le 19 octobre dernier ont tous été vendus. La compétition qui se jouera en été sera diffusée sur les chaines principales du monde entier et pas sur celles à petite portée comme cela a souvent été le cas.

L’année 2019 est également l’année des femmes de par la pluralité des évènements sportifs du genre qui sont annoncés. Si en Europe, l’EuroBasket Dames aura lieu en Serbie et Lettonie ; en afrique, l’Afrobasket dames (16 au 25 août) est fortement attendu. La crème du basket féminin sera en vitrine avec le Sénégal et le Nigéria certainement favoris.

Des tournois féminins dans toutes les disciplines

Avec les championnats du monde de handball féminin au Japon, les championnats du monde U18 de volleyball féminin en Egypte, le championnat du monde de cyclisme sur route féminin, les championnats du monde de pétanque au Cambodge, les jeux africains entre autres compétitions, tout est pensé afin de faire de 2019 une année hautement féminine.

Alors au lieu de pleurer sur le sort des femmes dans le sport, offrons-leur la vitrine dont elles ont besoin pour exploser. Les initiatives pour la cause du sport féminin se comptent dorénavant par dizaines dans nos contrées et par centaines sur la scène mondiale. Profitons-en ! Dans chaque pays, il y a des championnats de presque toutes les disciplines dédiés aux femmes. Le manque de communication autour de ces événements est un vrai handicap à l’éclosion du sport féminin, et pire encore du sport au féminin.

La médiatisation est définitivement l’une des armes principales pour servir la cause. Et celle-ci se fait à travers les canaux conventionnels comme la télévision, la radio et la presse écrite, mais aussi grâce à l’avènement de la presse cybernétique et des réseaux sociaux. Embrassons pleinement ce nouveau monde ouvert à tous les genres!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez ajouter votre commentaire
Veuillez inscrire votre nom ici