Les Camerounaises n’auront pas la tâche facile puisqu’elles sont logées dans la même poule que le Japon, l’Argentine, l’Allemagne, les Pays-Bas et le Mexique.

2018 est définitivement l’année du sport féminin. Parmi toutes les disciplines à l’honneur pour cette année sportive, le volley-ball sera également célébré en grandes pompes à la faveur du Championnat du monde féminin Japon 2018.

La compétition qui aura lieu du 29 septembre au 20 octobre prochain regroupera les 24 meilleures équipes du monde. Le tirage au sort qui a lieu en décembre 2017 donne déjà un aperçu des affiches lors de l’événement.

Les Etats-Unis, vainqueurs de l’édition 2014 en Italie, vont défendre leur titre face à des sélections plutôt plus ou moins capées.

Composition des groupes

Poule A Poule B Poule C Poule D
Japon

Pays-Bas

Argentine

Allemagne

Cameroun

Mexique

Chine

Italie

Turquie

Bulgarie

Canada

Cuba

États-Unis

Russie

Corée

Thaïlande

Azerbaïdjan

Trinité-et-Tobago

Serbie

Brésil

Rép. Dominicaine

Porto Rico

Kazakhstan

Kenya

 

Après deux premières participations mitigées en 2006 et 2014, Jean-René Akono le sélectionneur de l’équipe du Cameroun sait qu’il sera possible cette fois de faire quelque chose de positif à condition que les lionnes ne lâchent rien et qu’elles y croient elles-mêmes.

Le Kenya et le Cameroun sont les deux représentants africains au Championnat du monde. Pour que la fête soit belle, le Japon en tant que pays hôte s‘est déjà paré de ses plus habits. Six villes ont été choisies pour accueillir le championnat : Yokohama, Hamamatsu, Kobe, Nagoya, Osaka et Sapporo. Les gymnases sélectionnés ont tous une capacité d’accueil qui varie entre 5 000 et 15 000 places.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez ajouter votre commentaire
Veuillez inscrire votre nom ici