Alors que la programmation de la fin de la première journée du championnat de football féminin du Cameroun vient d’être rendue publique, force est de constater que les terrains concernés par les rencontres sont les mêmes que ceux de la saison précédente nonobstant les annonces faites.

Ce dimanche 27 octobre 2019, Douala accueillera la rencontre entre Caïman Filles et Eclair de Sa’a au Stade Cicam. Le même dimanche, trois autres rencontres au programme de la première journée se dérouleront au Stade municipal de Guider, au Stade Municipal de Maroua et au centre technique de la FECAFOOT à Odza. Des aires de jeu dont l’état et les conditions restent discutables alors que le président de la FECAFOOT promettait, en marge du coup d’envoi du championnat, de faire disputer les matches sur les meilleures surfaces de jeu afin de favoriser le développement du football féminin au Cameroun.

La mise à disponibilité des stades annexes serait déjà un bon moyen d’attirer le public qui raffole de spectacle. Les infrastructures dont dispose le pays sont pour la plupart mis à la disposition des clubs engagés dans le championnat Elite one (messieurs), mais pourquoi les clubs du championnat féminin en seraient-ils privés?

La deuxième journée sera-t-elle mieux lotie que la première ? Après le match d’ouverture disputé en grandes pompes le 18 octobre dernier au stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé entre Canon Filles et Vision Sport de Bamenda (5-2), l’espoir semblait naître. La volonté réelle des dirigeants d’investir et prendre des risques afin de hisser haut le football féminin semblait se dessiner. Le projet subirait-il une perte de vitesse ?

En tendant vers une constance dans l’organisation du championnat et une semi-professionnalisation du football féminin, l’arrivée des recruteurs du monde n’en serait que suscitée. Un point positif autant pour les clubs locaux qui ne peuvent prospérer sans ressources financières que pour les instances de football en charge de l’organisation des compétitions qui gagneraient à ce que leurs initiatives soient mises en avant.

Les amateurs de football pourront également se délecter d’un spectacle plus alléchant et moins haché à cause des conditions des terrains utilisés. A quand le changement véritable et la tenue des promesses faites ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez ajouter votre commentaire
Veuillez inscrire votre nom ici