Les lionnes indomptables du Cameroun ont retrouvé le chemin du terrain hier mercredi 6 juin à la faveur du match aller de la dernière phase des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations Féminine prévue au Ghana en novembre prochain.

Les joueuses camerounaises qui affrontaient leurs homologues du Congo n’ont pas été des plus tendres avec leurs hôtes lors de la rencontre qui s’est déroulée à Brazzaville au Stade Alphonse Massamba.

5 – 0, c’est le résultat de l’addition infligée aux diables rouges par les lionnes indomptables pour leur premier match officiel depuis plusieurs mois! Le premier but intervient dès la deuxième minute de jeu. Il est signé Thérèse Abena.

Les lionnes indomptables ont déroulé

Les camerounaises prennent le jeu à leur compte. Elles asphyxient leurs adversaires qui ont du mal à sortir la tête de l’eau. A la 28e minute, c’est  Nchout Ajara qui alourdit le score pour le 2 – 0. Deux minutes plus tard, Ngono Mani s’illustre et marque le troisième but camerounais.

De retour de la pause, les lionnes continuent sur leur lancée. Ce sont elles les seules à exister sur le terrain. Et ce n’est que pure logique de voir le score revu à la hausse grâce d’abord à ce penalty transformé par Grace Ngock Yango à la 59e minute et ensuite par  Aboudi Onguene, entrée en cours de jeu qui parachève le succès des camerounaises en inscrivant le cinquième but à la 64e minute de jeu.

Hiérarchie respectée

Les camerounaises qui partaient favorites pour cette rencontre de par leurs statuts de vice-championnes d’Afrique ont fait respecter la hiérarchie face à un adversaire qu’il ne fallait tout de même pas sous-estimer.

Pour le match retour, les joueuses de Joseph Ndoko évolueront à domicile. Le match programmé à 15h30 (heure locale) se déroulera au Stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé ce samedi 9 juin 2018.

 

Le 11 entrant du Cameroun

Annette Ngo ndom

Christine Manie (C)

Marie Aurelle Awona

Falone Meffometou

Isis Sonkeng

Thérèse Abena

Raïssa Feudjio

Grace Ngock Yango

Mpeh Bissong

Michelle Ngono Mani

Ajara Ntchout Njoya

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez ajouter votre commentaire
Veuillez inscrire votre nom ici