Le sempiternel problème du football féminin camerounais reste la considération modérée de la discipline. Celle-ci peine cruellement à être estimée à sa juste valeur. Sinon comment expliquer que des rencontres planifiées depuis des semaines sur une aire de jeu soient délocalisées quelques heures avant leur tenue ?

Le programme de ce vendredi 22 mars 2019 indiquait la tenue de deux rencontres du championnat de première division de football féminin au Stade Omnisport annexe 2 Yaoundé. 13h00 : Amazone fap # Panthère Security et 15h00 : Louves Minproff # Green City.

Ce matin, les deux rencontres ont été délocalisées pour indisponibilité soudaine du stade. Le directeur de cet espace aurait refusé de donner à l’accès du stade aux équipes pour ces rencontres.

Conséquence, le centre technique de la FECAFOOT à Odza a été choisi pour accueillir à la dernière minute, les rencontres tout en avançant l’heure du coup d’envoi des matches. Le premier match entre Amazone Fap et Panthère Security n’aura finalement pas eu lieu. L’équipe de Panthere Security aurait déclaré forfait, déçue par la gestion précipitée de la situation.

En attendant d’en savoir plus sur ce forfait, il convient de souligner qu’il aurait certainement mieux valu pour la FECAFOOT reprogrammer les rencontres au lieu de mettre les différentes équipes dans l’embarras et l’impréparation.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez ajouter votre commentaire
Veuillez inscrire votre nom ici