Pour la troisième édition consécutive, les Super Falcons du Nigéria se hissent sur le toit de l’Afrique. En effet, les joueuses de Thomas Dennerby ont dominé les sud-africaines lors d’une finale qui s’est achevée par une séance de tirs aux buts.

La première mi-temps est tout de même équilibrée. Les deux équipes cherchent à avoir la maîtrise du milieu de terrain. Elles se rendent d’ailleurs coup pour coup. Les Super Falcons veulent obtenir un nouveau sacre et l’Afrique du Sud est en passe d’écrire son histoire.

Pourtant les nigérianes commencent à se démarquer un peu plus. Après l’heure de jeu, elles sont toujours fraîches contrairement aux Banyana Banyana qui semblent au bord du rouleau. Les nigérianes héritent d’un pénalty suite à une faute de la gardienne sud-africaine; celui-ci est manqué par Asisat Oshoala. Le score reste 0-0.

La prolongation vient rééquilibrer les débats. Aucune des deux sélections n’arrivent à faire la différence. Vient l’heure des fameux tirs aux buts. Même scénario qu’en demi-finale pour le Nigéria. Les pouliches du tacticien suédois Thomas Dennerby tenues en échec pendant 120 minutes finissent par trouver la solution. Score final 0-0 (4-3 TAB).

Le Nigéria s’octroie son troisième sacre consécutif, le neuvième de son histoire en 11 éditions du tournoi. Les Super Falcons règnent sans partage sur le football féminin.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez ajouter votre commentaire
Veuillez inscrire votre nom ici