Alors que le Cameroun digère assez mal la défaite en demi-finale de la sélection féminine à la CAN Ghana 2018 et que désormais la meilleure option pour les Lionnes indomptables reste une place pour le mondial, le pays « aurait » d’un autre côté perdu l’organisation de la CAN 2019 initialement prévue au Cameroun. En effet, il se tient depuis ce matin une réunion du comité exécutif de la CAF à Accra pour statuer sur la question. Selon certaines sources « marocaines », la décision aurait déjà été prise; le Cameroun n’accueillera pas la CAN 2019.

A moins de 7 mois de la tenue de la Coupe d’Afrique des Nations Cameroun 2019, des incertitudes planent encore quant à l’organisation de cet évènement majeur dans le pays de Roger Milla. C’est en marge de la CAN Féminine Ghana 2018 que les membres du comité se retrouvent ce vendredi pour discuter de la situation.

Pour l’occasion, une forte délégation marocaine a rejoint le Ghana depuis mercredi soir. S’agira-t-il pour la Fédération Royale Marocaine de Football de damer le pion au Cameroun ou de lui réitérer son soutien ? La question reste entière.

Le dossier camerounais semble se compliquer au fil des jours. Au-delà du retard accusé dans la construction des infrastructures, le problème sécuritaire inquiète. Un courrier adressé au président de la FIFA Gianni Infantino par un membre du congrès américain explique les raisons pour lesquelles le Cameroun ne devrait pas organiser ledit évènement.

Voici quelques extraits de la correspondance : « le niveau de violence dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest continue de grimper »…« Plus tôt en ce mois de novembre, près d’une centaine d’enfants d’une école presbytérienne de Bamenda ont été kidnappés » …« A mon avis, il est important de trouver une meilleure alternative quant à la tenue de la CAN dans un autre pays plus sécurisé ». Les raisons profondes prennent une connotation très politique en effet.

La délégation camerounaise amenée par le Secrétaire général du ministère des sports devra apporter des assurances au comité sur la situation dans la zone anglophone (Nord-Ouest, Sud-Ouest) et dans l’Extrême-Nord. Alors que de nombreux pays diffusent des images de violences perpétrées dans ces zones, au Cameroun le gouvernement dit maitriser la situation.

Quelle sera l’issue de cette réunion du comité exécutif ? On en saura plus dans un peu plus dans les heures qui viennent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez ajouter votre commentaire
Veuillez inscrire votre nom ici