Depuis hier mardi, les lionnes ont repris les entraînements. La préparation se poursuit en vue du match retour face au Nigéria comptant pour les éliminatoires à la Coupe du monde U-17 Uruguay 2018.

 

Les lionnes cadettes en stage de préparation.

 

Après un résultat satisfaisant pour les lionnes des moins de 17 ans lors de leur récente confrontation face à leurs homologues nigérianes, Stéphane Ndzana le sélectionneur du Cameroun sait qu’il y a de nombreuses chances de qualification pour son équipe. Et tout est mis en œuvre pour que cet objectif soit atteint.

Vingt-cinq joueuses ont été convoquées et sont réunies depuis hier pour un stage de préparation en vue du match retour de la phase finale des éliminatoires à la Coupe du monde de football féminin U-17.

L’accent est mis sur le physique et la cohésion de groupe lors des entraînements au stade Annexe 2 à Yaoundé.

 

Le programme prévoit deux séances d’entraînement par jour au stade annexe 2 de Yaoundé. Il s’agit pour cette jeune équipe de travailler sur certains points essentiels : notamment le physique et la cohésion de groupe.

Le 3 février dernier à Benin City, le Cameroun avait tenu tête au Nigéria sur un score de 2-2. Le Nigéria qui pourtant, partait favori avant le coup d’envoi de la rencontre a subi les assauts répétés des attaquantes camerounaises.

Que peut-on s’attendre du match retour ô combien décisif du 18 février prochain ? La question reste toute entière puisque rien est encore fait. Même si un score vierge suffirait au Cameroun pour se qualifier, les Flamingos (nom donné à l’équipe féminine nigériane des moins de 17 ans) ont un ratio de buts positif puisqu’elles sont généralement adroites devant les buts. La plus petite des victoires ou un score nul 3-3 serait synonyme de qualification du Nigéria.

A noter que la Coupe du monde U-17 se déroulera en Uruguay du 13 novembre au 1er décembre 2018.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez ajouter votre commentaire
Veuillez inscrire votre nom ici