Parties du Cameroun hier mardi après-midi pour l’Afrique du Sud, les lionnes indomptables ont dû attendre toute la nuit à l’aéroport de Johannesburg avant d’embarquer ce matin à 5h (heure du Cameroun) pour la ville de Port Elizabeth. 

Le tournoi féminin COSAFA démarre ce mercredi 12 septembre 2018 à Nelson Mandela’s Bay en Afrique du Sud. La sélection camerounaise de football féminin qui prend part à la compétition a pris la route hier après-midi depuis Yaoundé.

Arrivées à l’aéroport de Johannesburg hier après une première escale à Nairobi, les joueuses de Joseph Ndoko ont dû passer la nuit à l’aéroport avant de reprendre le vol ce matin pour Port Elizabeth, la ville hôte de l’événement. Les lionnes doivent pourtant entrer en scène ce jeudi face au Mozambique.

Du côté du Cameroun, on se veut rassurant. « L’escale longue de plus de 6 heures à l’aéroport de Johannesburg était prévue. Et même si les lionnes dormaient sur place en attendant leur prochain vol, elles se portent bien malgré les températures glaciales en Afrique du Sud. »

Une situation qui rappelle les tracasseries incessantes qui entourent les sélections et les sportifs africains. Certains s’offusquent que l’on puisse espérer des résultats positifs de la part de cette sélection alors que le management qui l’entoure laisse à désirer.

Longtemps annoncée comme favorite, la sélection des lionnes indomptables devrait, selon certains, revoir ses ambitions à la baisse face à des équipes qui ont elles eu droit à des conditions optimales de préparation et de voyage.

La compétition sert de préparation à la grande échéance de novembre prochain: la CAN féminine Ghana 2018. Le trophée qui boude depuis plusieurs années le Cameroun est, semblerait-il, la propriété du Nigéria. En espérant toutefois pour les lionnes indomptables que ce petit contretemps n’ait aucune incidence néfaste pour le tournoi auquel elles prennent part comme invitées.

Pour rappel, le Cameroun est logé dans le même groupe que la Zambie, le Lesotho et le Zimbabwe. Le tournoi va se poursuivre jusqu’au 22 septembre prochain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez ajouter votre commentaire
Veuillez inscrire votre nom ici